Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Alain Vidalies salue la réélection d’un secrétaire général français à l’Organisation intergouvernementale pour les transports internationaux ferroviaires (OTIF)

L’Assemblée générale de l’Organisation intergouvernementale pour les transports internationaux ferroviaires (OTIF), réunie à Berne les 29 et 30 septembre, a réélu pour trois ans le secrétaire général, François Davenne.

De nationalité française, M. Davenne a obtenu la majorité des votes des Etats présents face à la candidate concurrente, de nationalité autrichienne.
« Ce résultat confirme la place de la France, pays de référence dans le secteur ferroviaire, mais aussi la dynamique de réforme de l’organisation que François Davenne a porté depuis trois ans », note Alain Vidalies.

François Davenne a en effet mené, lors de son premier mandat (2013-2015), un programme de redressement et de développement de l’OTIF, axé sur une réorganisation interne de l’Institution et une utilisation plus efficace des crédits budgétaires. M. Davenne a également fortement développé la capacité de l’OTIF à faire le lien technique entre l’Union européenne et des Etats situés hors de cette Union. Le résultat de cette élection confirme la légitimité de l’action de redressement de l’OTIF et des chantiers initiés.

Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, se félicite de cette réélection à laquelle il avait apporté son entier soutien. Il est assuré que François Davenne saura encore impulser des progrès significatifs pour l’établissement d’un droit ferroviaire unifié partagé par le plus grand nombre d’acteurs.

L’Organisation intergouvernementale pour les transports internationaux ferroviaires, l’OTIF, est une organisation internationale à part entière, basée à Berne, fondée en 1985 pour harmoniser les questions juridiques et techniques du secteur ferroviaire. Elle compte 50 Etats-membres, couvrant l’Union européenne et ses voisins au sens large, représentant au total 270.000 km de voies ferrées (dont environ 30.000 km en France). L’action de l’OTIF couvre des champs aussi divers que l’harmonisation des droits des passagers qui manquent une correspondance ou l’uniformisation des logos figurant sur les citernes de matières dangereuses.

Retrouvez le communique de presse (PDF - 49 Ko)