Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Analyse des contributions prévues déterminées au niveau national : nouvel enjeu pour la COP21

30 novembre 2015 - Développement durable
Imprimer

Ce side-event marquera, le 1er décembre à 9h, l’ouverture du Pavillon de la France lors de la COP21 au Bourget. Toutes les personnes accréditées en zone bleue y ont un accès.


Pour la première fois, les « parties » ont présenté publiquement avant la COP21 leurs contributions prévues déterminées au niveau national, qui incluent notamment leurs intentions en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a confié à Hervé Le Treut une mission d’analyse de ces contributions.

Cette étude souligne l’amorce de transition que permettra la mise en oeuvre des objectifs figurant dans ces contributions, mais aussi les défis qui restent à relever et les incertitudes qui persistent sur la mise en cohérence entre les contributions à ce stade et les changements nécessaires pour atteindre l’objectif de maîtriser le réchauffement à moins de 2°C d’ici la fin du siècle. Elle est mise en regard avec d’autres analyses, comme celle de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Ce « side event » permettra notamment de mieux comprendre comment utiliser ces contributions au service d’un accord ambitieux.

Intervenants

  • Mme Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie
  • Laurent Michel (DGEC)
  • M. Hervé Le Treut, Climatologue, directeur de l’institut Pierre-Simon Laplace
  • M. Olivier Boucher (LMD/CNRS)
  • Mme Laura Cozzi (AIE)
Imprimer