Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Bilan climatique annuel 2015 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM)

24 mars 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

En 2015, les températures à l’échelle mondiale ont continué d’augmenter, principalement sous les effets conjugués des émissions de gaz à effet de serre et d’un épisode El Niño de forte intensité, qui a eu pour effet d’accentuer le réchauffement.


Alors que l’année 2015 au niveau Français a été répertoriée au 3è rang des années les plus chaudes depuis 1900 (bilan climatique annuel de Météo-France), l’OMM - dans un communiqué à l’occasion de la publication de son bilan annuel sur l’état du climat mondial en 2015 – précise que « l’année 2015 restera dans les annales en raison des records de température qui ont été pulvérisés, de l’intensité des vagues de chaleur, du caractère exceptionnel des pluies, des ravages causés par la sécheresse et du profil inhabituel de l’activité cyclonique tropicale. ».

En avant-propos de la déclaration de l’OMM, M. Taalas, Secrétaire général de l’OMM, rappelle l’espoir que soulève l’Accord de Paris et précise toutefois que « […] la tendance au réchauffement et l’augmentation du nombre de catastrophes devraient continuer pendant plusieurs dizaines d’années, ce qui souligne la nécessité d’investir non seulement dans l’atténuation, mais aussi dans l’adaptation. L’une des approches les plus efficaces pour s’adapter aux effets des changements climatiques consiste à renforcer les systèmes d’alerte précoce en cas de catastrophe et les services climatologiques ».

Retrouver l’analyse mondiale des caractéristiques de l’année 2015 :



Lire la « Déclaration de l’OMM sur l’état du climat mondial en 2015 » (PDF – 5,4 Mo)

Lire le communiqué de l’OMM

Imprimer