Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Classement des abords de la place forte de Mont-Dauphin (département des Hautes-Alpes)

Par décret du 19 août 2015 publié au Journal Officiel du 21 août 2015, a été classé parmi les sites du département des Hautes-Alpes, le site des abords de la place forte de Mont-Dauphin sur le territoire des communes d’Eygliers, Guillestre, Mont-Dauphin, Risoul et Saint-Crépin.

Superficie : 655 hectares
Critère de classement : pittoresque

Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, vient de signer le décret de classement du site des abords de la place forte de Mont-Dauphin.

Ce classement au titre des sites vient reconnaître la qualité exceptionnelle de l’ensemble constitué par la place-forte, imposante citadelle édifiée par Vauban à partir de 1693 pour défendre la frontière avec le duché de Savoie, monument historique et bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, et son écrin naturel.

Le site classé concerne les 5 communes d’Eygliers, Guillestre, Mont-Dauphin, Risoul et Saint-Crépin dans le département des Hautes-Alpes. Il couvre 655 hectares environ autour de la place-forte, qui occupe un site naturel singulier formé par un éperon rocheux qui domine de 150 mètres d’anciennes vallées dessinées par les glaciers et veille aujourd’hui sur la confluence des vallées du Guil, du Chagne et de la Durance. Cette configuration confère au site un intérêt paysager de premier ordre au carrefour des itinéraires touristiques entre Briançon, Embrun, Guillestre, les stations de Vars, de Risoul et le Queyras, le Parc national des Ecrins et le Parc régional du Queyras.

L’objectif du classement des abords de la place forte de Mont-Dauphin est de protéger et gérer durablement l’environnement paysager et les perspectives majeures directement liées et nécessaires à la bonne présentation de la place forte. Cet espace se définit essentiellement par les liens de co-visibilité et la réciprocité visuelle, qui prennent à la fois en compte les vues lointaines et proches vers la place-forte et les vues depuis la place-forte sur le paysage, tracées à partir de quatre grandes perspectives majeures.

Le classement au titre des sites constitue une protection forte et pérenne, une reconnaissance du caractère exceptionnel du lieu en accompagnement de la démarche UNESCO. La place forte, située sur l’axe de la Durance entre Briançon et Embrun, est inscrite depuis 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre du réseau Vauban qui comprend 12 sites en France.

  • Consulter la publication du décret par extrait au JO sur le site Légifrance.

Crédit photo : DREAL PACA