Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Classement du site des Crêts du Pilat (département de la Loire)

Par décret du 21 août 2015 publié au Journal Officiel du 23 août 2015, a été classé parmi les sites du département de la Loire, le site des Crêts du Pilat, sur les communes de Colombier, Doizieux, Graix, La-Valla-en-Gier, Pélussin, Roisey et Véranne.

Ségolène Royal, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, vient de signer le décret de classement du site des Crêts du Pilat.

Barrière granitique s’interposant entre deux fleuves, le Rhône et la Loire, les Crêts du Pilat sont les belvédères à partir desquels s’ouvrent des vues panoramiques sur le quart sud-est de la France, sur la chaîne des Alpes et sur le Massif Central.
Suites de sommets arrondis et de crêtes minérales accidentées, dont la plus haute culmine à 1 432 mètres (le Crêt de la Perdrix), et dont la plus emblématique est le pic des Trois Dents, les Crêts du Pilat, perceptibles de très loin, constituent un repère visuel fort. 

Le site rassemble une grande diversité de paysages : cheminements doux, pentes abruptes, landes de genêts et de bruyères, alpages parsemés de bosquets, sommets dénudés entourés de « chirats », singulières cascades de pierres issues des périodes froides du quaternaire.

La présence de vestiges archéologiques, de modestes édifices religieux (chapelle de Saint-Sabin, croix…) et de quelques constructions (jasseries) témoigne d’une activité humaine ancienne. Aujourd’hui, l’antenne relais implantée au sommet du Crêt de l’Oeillon est l’un des éléments identitaires du massif.
Les Crêts du Pilat constituent un site remarquable par la richesse et la particularité des paysages, l’ampleur et la beauté des perspectives sur les paysages lointains. Le classement au titre de la loi de 1930 vient reconnaître le caractère exceptionnel de cette richesse paysagère et en garantir la préservation pérenne.

  • Consulter la publication du décret par extrait au JO sur le site Légifrance.

Crédit photo : DREAL Rhône-Alpes