Accueil

Ministère de l'Environnement,
de l'Énergie et de la Mer

Déplacement en Chine : les entreprises françaises de la croissance verte s’exportent. Visite de l’usine d’épuration et de valorisation des déchets de Chôngqing, une des plus grandes villes du monde

Visite le 2 novembre de l’usine de traitement des eaux urbaines de la ville de Chongqing qui met en œuvre des techniques françaises innovantes dans le domaine du traitement de l’eau.

Le site de Tangjiatuo de Chongqing gère le traitement des eaux usées d’un million d’habitants de la ville (capacité de 400 000 m3 d’eaux usées par jour). Ce site a été conçu par Suez environnement dans le cadre d’une collaboration avec les entreprises et autorités chinoises.

240 tonnes de boues par jour sont séchées et compactées pour être valorisées en combustibles de substitution utilisés ensuite par une cimenterie de Chongqing. Les boues deviennent ainsi des ressources énergétiques.

Par ailleurs, l’énergie générée par le rejet des eaux usées après traitement, dans la rivière Yangtsé située en contrebas, permet grâce à une turbine, de récupérer et de couvrir plus de 20% de la consommation énergétique de la station, limitant ainsi également l’émission de carbone.

Des digesteurs permettent de produire du biogaz à partir du procédé de traitement. Ce biogaz remplace une partie du gaz naturel utilisé pour le traitement des boues.

L’ensemble des solutions mises en place permettent ainsi à l’usine de produire la majorité de l’énergie nécessaire à son fonctionnement, réduisant ainsi significativement l’impact carbone de l’installation.

Dans le cadre du programme « économie circulaire » des programmes des investissements d’avenir de l’ADEME, Ségolène Royal rappelle qu’elle a lancé en 2015 un appel à projet de démonstrateurs industriels dans le domaine de la qualité de l’eau. La clôture intermédiaire de l’appel à projets est fixée au 16 novembre 2015.

L’appel à projet vise à financer des démonstrateurs de la technologie française afin de développer des solutions innovantes dans les domaines suivants :

- La consommation d’énergie des files eau et boues ;

- La production d’énergie par récupération des énergies fatales et valorisation de la biomasse ;

- Le traitement des micropolluants ;

- La valorisation matière sous différentes formes : engrais, matières fertilisantes.

Les projets doivent amener à une mise sur le marché de produits ou services à l’horizon de 2 à 5 ans. Il s’agit de soutenir des solutions innovantes portées par des entreprises, en accompagnant la phase de validation industrielle en vue de crédibiliser les solutions proposées.
 

Contact presse : 01 40 81 78 31