Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Épisode de pollution en Île-de-France

2 novembre 2015 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal a demandé au Préfet de police de Paris de mettre en œuvre les mesures souhaitées par les élus de la Ville de Paris et de la Région Île-de-France. Dès le lundi 2 novembre, à partir de 14 heures, comme cela a été demandé par les élus hier soir, un arrêté sera pris pour demander : aux automobilistes de réduire leur vitesse sur l’ensemble de la région Ile de France ; et aux poids-lourds de contourner l’Île-de-France.


Les recommandations, concernant les sources fixes de pollution, précisées dans les communiqués du Préfet de Police du week-end, sont maintenues.

Comme Ségolène Royal l’avait demandé au printemps, les élus sont désormais associés au comité qui analyse les prévisions de pollution. Un comité d’experts est réuni par le Préfet de police ce lundi à midi, en lien avec la Mairie de Paris, la Préfecture de la région Île-de-France et le Conseil régional d’Île-de-France, et au vu de l’évolution des prévisions météorologiques dans l’après-midi, afin de décider de la nécessité ou non de la mise en œuvre d’une circulation alternée dès le mardi 3 novembre au matin. Dès lors que région et ville demanderont la circulation alternée, elle sera mise en place sans tarder.

Actions sur le terrain

Des villes respirables en 5 ans.

25 territoires ont été désignés lauréats de l’appel à projet « villes respirables en 5 ans » en septembre 2015. L’appel à projets avait pour but de faire émerger des « villes-laboratoires » volontaires qui expérimenteront des mesures radicales pour la qualité de l’air afin de faire baisser sensiblement, dans un délai de 5 ans, la pollution. Consulter la fiche | Consulter les résultats de l’appel à projet

Le certificat qualité de l’air : favoriser la circulation des véhicules propres

Afin de favoriser l’augmentation des véhicules à faibles émissions en circulation, le ministère a mis en place le certificat qualité de l’air. Il permet d’identifier les véhicules les moins polluants, en les classant en fonction de la motorisation et de l’âge. Une classe spécifique est réservée aux véhicules électriques « zéro émission moteur ».
Le certificat qualité de l’air donnera le droit à des avantages pour les véhicules les moins polluants (priorité pour circuler en zone de circulation restreinte (ZRC), pour le stationnement, etc.)

> Télécharger le communiqué (PDF - 112 Ko)

Imprimer

Liens utiles

--------------------------------------------------

Voir les infographies sur la qualité de l’air :