Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Le climate change challenge mobilise la société civile pour répondre aux défis climatiques

7 décembre 2015 (mis à jour le 8 décembre 2015)
Imprimer

Retour sur la conférence organisée lors de la COP21 le 5 décembre 2015.


Lors de ce side event, la commissaire générale au développement durable a remis leurs trophées aux 6 lauréats du climate change challenge (C3).

A partir des 150 bases de données ouvertes en partie par les partenaires du C3 : MétéoFrance, Etalab, CNES, IGN, IRSTEA, MNHN, EDF, ERDF et La Mêlée, ces jeunes équipes ont ainsi pu créer des projets innovants.
 

  • DIWO (Paris) propose aux habitants de milieux urbains une application géolocalisante leur permettant de découvrir et de rejoindre des structures d’autoproduction par la mutualisation de l’espace à proximité de leur domicile ou de leur lieu de travail
  • TAYO (Lyon) : est un outil malin et éco-responsable pour planifier et coordonner simplement l’ensemble des trajets à destination d’un événement professionnel
  • GREEN MY CITY (Toulouse) vise à végétaliser la ville, en démultipliant les initiatives de co-jardinage sur les toits des immeubles afin de produire localement de la nourriture bio.
  • PLAN B (Nantes) est une application multi-plateformes qui offre la possibilité d’expliquer, de motiver, de récompenser et de partager les pratiques éco-responsables de manière ludique et personnalisée.
  • BLA BLA CAROTTES (Nantes) est une application de covoiturage pour les produits de l’agriculture biologique. Le concept est d’utiliser les trajets domicile travail des particuliers pour transporter vers la ville les produits de l’agriculture bio.
  • MEET & REEBOOT (Paris) a pour objectif de transposer le modèle d’économie circulaire d’une échelle locale à une échelle globale. Une plateforme B2B permet l’optimisation de la gestion de déchets, grâce à une mise en relation entre entreprises cherchant à se débarrasser de leurs déchets et entreprises cherchent des matières premières.

Ces équipes qui ont accompli un travail d’intelligence et de créativité remarquable sont prêtes à poursuivre leur chemin par un accompagnement en incubateur.

L’originalité du side event est d’avoir également mis le public en situation de créativité. Il s’agissait de montrer l’efficacité de la nouvelle méthode d’intelligence collective développée par le C3 pour favoriser l’émergence de nouvelles idées face au défi climatique.

Les partenaires se sont promis de poursuivre leur action et pourquoi pas de l’étendre à l’international.

Imprimer