Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Les forêts à l’heure du changement climatique

25 novembre 2015 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

La forêt millénaire, source de vie, de contes et de légendes doit aujourd’hui s’adapter à un climat capricieux et aux activités humaines : sécheresse, déforestation, évolution et perte de la biodiversité…Ces écosystèmes jouent pourtant un rôle essentiel dans l’adaptation au changement climatique. La conférence Paris Climat consacrera la journée du 1er décembre à ce thème.


De nombreuses manifestations sont prévues sur le thème de la forêt et du climat à la conférence Paris - Climat

Voir tous les événements

Lire le guide du visiteur sur les espaces générations climat

La forêt, puits de carbone

La forêt est une source de multiples services pour nos sociétés : nourriture, bois pour le chauffage, industrie, préservation de la biodiversité… Surtout, c’est un formidable puits de carbone, capable d’absorber et de stocker le carbone et ainsi contribuer à diminuer la quantité de CO2 dans l’atmosphère. La forêt française couvre 30 % du territoire et peut stocker 69,5 MtCO2, soit l’équivalent de 15 % des gaz à effet de serre émis au niveau national. Or, les arbres et les forêts sont particulièrement sensibles aux effets du changement climatique. Alors que leur développement nécessite un cycle long (de 50 à 250 ans en moyenne), le changement climatique impose de fortes et brusques pressions. Par exemple, certaines espèces se retrouvent déplacées plus au nord ou plus en altitude du fait de l’augmentation des températures.

Nathalie Breda, directrice de recherche à l’Inra : « Les arbres, dans leurs anneaux de croissance, enregistrent ce qui s’est passé. C’est en observant comment les arbres ont déjà répondu à des événements climatiques extrêmes, à des sécheresses ou à des augmentations de température, par exemple, que l’on peut comprendre leur fonctionnement et réfléchir au futur. L’écologie forestière a été l’une des premières disciplines à mettre en évidence une augmentation de productivité des écosystèmes forestiers attribuée aux changements globaux. ».

Les actions de la France en faveur des forêts

  • Le secteur se mobilise pour préserver la forêt française, s’adapter aux effets du changement climatique et valoriser ce patrimoine vivant à travers une filière bois dynamique. Les travaux engagés par Ségolène Royal avec les ministres de l’Agriculture et de l’Économie y contribuent.
  • Au niveau national, Ségolène Royal a indiqué que le Gouvernement présenterait ses engagements en matière d’achats publics lors de la journée Forêt du 1er décembre de la COP21 et que le ministère de l’Écologie appliquerait dès cet hiver les dispositions d’achat de papier recyclé prévues par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.
  • Soutien à la filière française du bois avec l’appel à projet « Dynamic bois ». L’objectif de « DYNAMIC Bois », lancé le 17 mars 2015 dans le cadre du comité stratégique de filière bois a permis de retenir 24 projets qui seront soutenus par le ministère de l’Écologie à hauteur de 35 millions d’euros. Ils permettront de mieux exploiter et valoriser la forêt française, pour contribuer à la lutte contre le changement climatique, la transition énergétique et la préservation de la biodiversité.
  • A l’échelle internationale, la France soutient le projet de reforestation Haïti prend racine, une initiative de coopération qui associe les gouvernements français et haïtien, la fondation Haïtian Relief Organization de Sean Penn et la fondation philanthropique américaine Sean Parker.
  • Au niveau européen, la ministre soutient l’adoption par l’Union européenne d’un plan de lutte contre la déforestation.

Une bonne pratique : l’agroforesterie

L’agroforesterie désigne toutes les pratiques agricoles intégrant les arbres au sein des cultures. Les arbres autour des cultures créent un micro-climat, stockent le carbone, limitent le ruissellement et l’évaporation, favorisent la biodiversité, la formation d’habitats propices à la faune et à la flore…. En savoir plus

Imprimer