Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Lutter contre le changement climatique avec les acteurs de l’emploi, de la formation et du développement économique

4 décembre 2015
Imprimer

Retour sur la conférence organisée lors de la COP21 le 3 décembre 2015.


Atteindre les objectifs de la COP21 aura des conséquences sur les compétences et l’emploi ainsi que, plus largement, sur l’économie et le développement social.

La lutte contre le changement climatique est une opportunité de développement économique et social qui bouscule les schémas installés et fait évoluer les métiers et les compétences. L’emploi et la formation ne sont pas une simple conséquence ou une simple variable d’ajustement de la lutte contre le changement climatique, ils conditionnent aussi la réussite de cette dernière.

Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au développement durable a souligné le rôle que jouent les pouvoirs publics en terme d’initiative et de mobilisation des parties prenantes et des outils politiques et législatifs.

De son coté, M. Atchoarena, de l’UNESCO a explicité les enjeux des politiques de formation initiale et continue et de leur intégration dans une stratégie globale.

M. Torres, de l’organisation internationale du travail, a insisté sur l’importance d’associer le dévelopement du travail décent aux autres objectifs afin d’assurer la réussite de la lutte contre le changement climatique sur la durée.

Enfin, M. Susantono, de la banque asiatique de développement, a illustré au travers d’exemples le risque que le changement climatique fait peser sur les états d’Asie et du Pacifique et leur développement ainsi que les actions menées pour y remédier, y compris au niveau des emplois et des formations.

Pour en savoir plus sur les travaux du ministère sur les métiers dans l’économie verte, cliquez ici.

Imprimer