Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Mouvement de grève de la SNCM

Le Tribunal de commerce de Marseille a ordonné, par jugement du 20 novembre dernier, la cession de l’entreprise de la SNCM, la reprise de 845 salariés et le licenciement de 583 salariés. Les organisations syndicales de la société ont débuté à cette annonce un mouvement de grève.

Les actionnaires de la société avaient, dès le mois de juin, pris dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire l’engagement d’apporter 85 M€ à l’appui d’un plan de sauvegarde de l’emploi.

A la suite du déclenchement d’un mouvement de grève vendredi soir dernier, le Gouvernement a demandé au Préfet de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de tenir une réunion à la Préfecture lundi 23 novembre.

Lors de cette réunion, les administrateurs judiciaires ont précisé que 75 M€ seraient consacrés au plan de sauvegarde de l’emploi, soit 128 000€ en moyenne par salarié licencié.

La réunion a apporté par ailleurs des réponses favorables aux demandes des salariés : hausse de 7 mois et demi à 12 mois de la durée minimale d’indemnité extra légale (4 M€), indemnisation des sommes investies par les salariés au titre de l’actionnariat salarial (1 M€), prise en charge de cotisations de mutuelles pour une durée de 3 ans (3 M€).

D’autres demandes, concernant l’État et relatives aux régimes de retraites et à des engagements pour les retraités de la SNCM, restaient à négocier et Alain Vidalies a convié les représentants des organisations syndicales à une réunion de négociation au Secrétariat d’Etat en charge des transports mercredi matin 25 novembre.

Alain Vidalies prend acte que les organisations syndicales de la SNCM n’ont pas donné suite à cette invitation.

Malgré le caractère incompréhensible de l’absence des syndicats à cette réunion aujourd’hui, Alain Vidalies reste disponible pour reprendre la négociation si cette volonté existe.
 

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 47 Ko)