Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Remise des prix entreprises et environnement

13 octobre 2015 - Développement durable
Imprimer

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a remis aujourd’hui au salon World Efficiency les prix entreprises et environnement aux 13 entreprises lauréates.


Ces prix récompensent chaque année des entreprises de toutes tailles qui, dans le cadre de leur activité, ont développé des pratiques innovantes en matière d’environnement, de biodiversité et de développement durable.

L’édition 2015 des prix entreprises et environnement s’est caractérisée par la volonté de participer à la mobilisation générale de la société civile pour lutter contre le changement climatique. Ainsi, les projets qui ont fait le lien avec la lutte contre le changement climatique ont également été récompensés, en écho à la Conférence sur le climat qui se tiendra en fin d’année. Pour chacune des 5 catégories des prix, une mention spéciale lutte contre le changement climatique et un grand prix pour distinguer le meilleur projet parmi ces mentions ont été créés.

A l’occasion de la remise des prix, la ministre a salué l’engagement et la créativité des projets marqués par l’innovation et le passage à un nouveau modèle de production qui place les entreprises au cœur de la transition énergétique. La lutte contre le changement climatique est également à l’honneur avec des projets qui proposent des solutions concrètes démontrant ainsi l’implication des acteurs économiques sur ce sujet.

Parmi les mentions lutte contre le changement climatique le grand prix a été décerné à Ideol pour sa fondation flottante destinée à l’éolien mer. Cette start-up française est devenue leader sur son marché, au plan mondial, en seulement 4 ans. C’est l’application de l’ingénierie des plate-formes pétrolières qui est ré-utilisée ici dans le contexte de l’énergie éolienne off-shore. Cette innovation élargit les perspectives de développement de l’éolien, ce qui va dans le sens des politiques de transition énergétique, pas seulement pour la France mais aussi pour de nombreux États dans le monde.

Cette catégorie est une nouveauté par rapport aux éditions précédentes. Elle s’inscrit pleinement dans la perspective de la COP21 et fait écho à l’agenda des solutions. Les projets proposés dans cette catégorie sont innovants et opérationnels. Ils témoignent de l’implication des acteurs économiques qui vont désormais au-delà de la simple prise de conscience en s’engageant concrètement.

Dans la catégorie économie circulaire, le grand prix a été décerné à Clarlight SAS pour le Clar® concept qui permet de vendre l’usage de la lumière et non les équipements qui la produisent. En proposant ainsi des équipements qui durent plus longtemps, Clarlight permet une diminution de la consommation des ressources naturelles et de la production de déchets.

Les nombreux projets présentés dans cette catégorie démontrent que les entreprises ont désormais intégré la nécessité de dépasser le modèle de production linéaire pour s’orienter vers un modèle plus circulaire qui répond parfaitement aux enjeux de la transition énergétique par son approche systémique et transversale d’optimisation des flux de matières.

Dans la catégorie innovation dans les technologies, M2i Life Sciences a reçu le grand prix pour sa technique de micro-encapsulation des phéromones permettant de lutter biologiquement contre les espèces invasives. Cette technique propose une alternative crédible aux pesticides, surtout pour les pays du Sud confrontés au réchauffement climatique qui voient dés à présent l’émergence de nouvelles espèces invasives.

L’ensemble des projets présentés dans cette catégorie montre la créativité des entreprises françaises et leur capacité à mettre leur inventivité technologique au service de la transition écologique. La capacité d’innovation des entreprises, aussi bien dans les secteurs traditionnels, comme l’efficacité énergétique que dans des secteurs émergents touchant à la santé ou encore à l’adaptation des territoires au changement climatique, est à saluer. Ces questions sont au cœur de la COP21 et il est encourageant de constater que les entreprises françaises sont déjà largement engagées sur ces sujets de demain.

Dans la catégorie biodiversité, le grand prix a été décerné à L’Oréal et ARP-Astrance pour son projet architectural de réduction des impacts climatiques et de préservation de la biodiversité. Ce projet est doublement récompensé car il obtient le grand prix et la mention lutte contre le changement climatique au sein de la catégorie biodiversité. Il démontre bien que le bâtiment est l’un des leviers pour une économie sobre en carbone et respectueuse de son environnement.

L’ensemble des projets dans cette catégorie démontre la prise en compte de la biodiversité par les entreprises, en tant que capital économique, et source d’innovation et de création d’emplois. La biodiversité est donc une opportunité pour développer de nouveaux marchés. La préservation et la valorisation de ce levier économique sont au coeur du projet de loi sur la biodiversité.

Dans la catégorie management et initiatives pour le développement durable, le grand prix a été décerné à Palm & Iloha hotels pour la création d’un système de management environnemental performant au service de la protection de l’environnement de l’Ile de la Réunion. Cette initiative ambitieuse, concrétisée par l’obtention de l’Eco label Européen – services d’hébergement touristique, fait de ces deux établissements une référence pour le développement d’un tourisme Eco-responsable.

Cette catégorie est un bon marqueur de l’évolution des entreprises vers la croissance durable. Nous assistons en effet au développement de nouveaux systèmes de management environnemental visant à l’amélioration de la transparence et de la gouvernance des entreprises mais aussi de leur performance en matière de réduction des impacts environnementaux , véritable enjeux de compétitivité. Le management est la cheville ouvrière de l’ organisation de l’entreprise pour entrer dans la culture du développement durable et agir en profondeur sur son extension.

Dans la catégorie écoproduit pour le développement durable, le grand prix a été décerné à Ideol (également grand prix lutte contre le changement climatique).

Les candidatures de cette catégorie illustrent le développement des pratiques d’éco-conception en général, ou des innovations concernant des produits utiles à la protection de l’environnement (de par leur fonction même). Cette année est marquée par la montée en puissance du thème des matériaux bio-sourcés en particulier.

Pour en savoir plus sur les prix entreprises et environnement et les lauréats 2015, cliquez ici.
 

Imprimer