Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Retour sur le side event de présentation des cahiers d’acteurs de la société civile française pour la COP21

3 décembre 2015
Imprimer

Afin d’illustrer concrètement les actions de la société civile française et de leur donner une visibilité spécifique pour créer un effet d’entraînement, la ministre a proposé aux acteurs mobilisés pour le climat d’élaborer, comme le prévoit la feuille de route issue de la conférence environnementale 2014, des « cahiers d’acteurs » qui seront publiés et largement diffusés auprès du grand public.


Ces cahiers d’acteurs permettent à toute personne morale qui le souhaite de présenter sa stratégie globale en matière de lutte contre le changement climatique, les initiatives et événements de mobilisation vers la COP21 qu’elle organise ainsi que les projets et actions locales, nationales ou internationales qu’elle conduit.

Ce sont ainsi 73 organismes, représentatifs de la diversité de la société civile française (associations, entreprises, établissements publics, acteurs du monde agricole et forestier…), qui ont ainsi souhaité témoigner de leur engagement en faveur du climat.

Lors d’un side event organisé sur les espaces générations climat le 2 décembre, cinq acteurs ont eu l’occasion de présenter leur cahier :

  • l’agence parisienne du climat, chargée de sensibiliser et d’accompagner les parisiens dans la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique, a présenté l’éventail de ses actions et notamment son kit climat énergie 2015 « comprendre pour agir »
  • l’union des syndicats de l’industrie routière française a expliqué comment les constructeurs de routes agissent pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre par l’innovation technologique (enrobés tièdes ou semi-tièdes…) et pour économiser les ressources naturelles (valorisation ou le réemploi des matériaux récupérés sur les chantiers)
  • l’association nationale inter-professionnelle du bétail et des viandes a rappelé les atouts environnementaux de l’élevage herbivore française (alimentation principalement à l’herbe et lien au sol) et a présenté les actions de la filière française élevage et viande de ruminants pour réduire son empreinte carbone
  • le club développement durable des établissements et entreprises publics a montré comment les organismes public se sont emparés, au travers des leurs domaines respectifs (recherche, culture, expertise, transport, cohésion sociale…) ainsi que conjointement au sein du club, des sujets relatifs au changement climatique
  • l’espace national de concertation de l’éducation à l’environnement et au développement durable, a expliqué comment ce lieu de dialogue multi-acteurs et ce laboratoire d’innovation sociétale contribue à mobiliser, impliquer et accompagner les citoyens dans la lutte contre le changement climatique.

Ces acteurs ont ainsi pu donner une illustration de la richesse et de l’ambition des actions inscrites dans l’ensemble des 73 cahiers. Le commissariat général au développement durable s’est félicité de cette dynamique de mobilisation de la société civile et a appelé à ce que celle-ci se poursuive et s’amplifie après la COP21.
 

Imprimer