Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Ségolène Royal annonce qu’un accord a été trouvé avec le gouvernement italien pour protéger le Canal de Corse

« Conformément à mes engagements, les négociations menées avec le gouvernement italien viennent d’aboutir avec l’adoption d’un schéma de réglementation du trafic maritime international dans le Canal de Corse comprenant :

  • l’éloignement du trafic des navires à passagers desservant Bastia à 3,5 milles nautiques (6,5 km) de la côte du Cap Corse et des autres navires de commerce à 5 milles nautiques (9,3 km) de la côte,
  • la création d’un rail de 8 milles nautiques (14,8 km) de long avec séparation des flux de navires de commerce montants et descendants et deux zones de prudence au nord et au sud du dispositif.

Cette proposition conjointe franco-italienne sera transmise à l’Organisation Maritime Internationale après information de la Commission européenne et des États membres ».

Parallèlement, les travaux de création du parc naturel marin du Cap Corse s’accélèrent, conformément au calendrier souhaité par la ministre, les élus et les acteurs concernés, pour une création du parc d’ici l’été 2016.

« Je suis particulièrement satisfaite de l’avancée de ces dossiers, après avoir, il y a 23 ans, protégé les Bouches de Bonifacio en tant que ministre de l’Environnement avec mon homologue italien ».
 

 

 

Ségolène Royal,
ministre de l’Ecologie,
du Développement durable
et de l’Energie

  Grazianio Delrio,
ministre des
Infrastructures
et des Transports

 

Accord Franco-italien sur la protection
du Canal de Corse

La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal et le ministre des Infrastructures et des Transports, Graziano Delrio ont établi un schéma de réglementation du trafic maritime international, pour améliorer la sécurité de la navigation et la sauvegarde du milieu maritime dans le Canal de Corse.

Ceci concrétise l’engagement du sommet franco-italien du 24 février 2015 et les conclusions de la rencontre entre Mme Ségolène Royal et M. Graziano Delrio le 22 juin dernier, visant à renforcer rapidement la sécurité du transport maritime dans le Canal de Corse.

Le dispositif proposé vise à réduire les risques d’accidents dans une zone très sensible du point de vue environnemental. Il permettra d’éloigner le trafic des navires de commerce de la côte et de séparer les flux montants et descendants, grâce à une vigilance accrue permettant une réaction meilleure et plus rapide en cas d’urgence.

L’accord se traduira par une proposition conjointe, qui sera soumise à l’approbation de l’Organisation Maritime Internationale, après information de la Commission européenne et des États membres.

Le ministre italien des Infrastructures et des Transport et la ministre française de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie se déclarent satisfaits de l’aboutissement de ces discussions, qui reflètent l’étroitesse des relations bilatérales entre les deux pays.
 

 Télécharger le communiqué (PDF - 402 Ko)