Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Ségolène Royal donne le top départ du Train du climat

Ségolène Royal a inauguré hier le « Train du Climat » en Gare de Lyon, première étape d’un tour de France qui permet aux scientifiques d’aller à la rencontre des citoyens durant un mois.

Du 6 au 25 octobre, des milliers de Français pourront profiter dans leur gare d’une exposition scientifique sur le dérèglement climatique et découvrir les solutions concrètes pour agir.

Initié par la SNCF et les « Messagers du climat », un collectif de chercheurs impliqués dans le partage des connaissances sur le climat, le Train du climat symbolise pour la ministre «  le rapprochement de la science et du citoyen sur le sujet du dérèglement climatique  ».

Expositions ludiques sur le climat, échanges sur les outils d’observation, présentation d’initiatives locales… Tout au long des 19 étapes, les scientifiques iront au devant des habitants pour partager leur savoir, dans le cadre de la «  Fête de la science  » qui démarre cette semaine.

Pour amplifier la mobilisation, Ségolène Royal annonce « la publication dans quelques jours d’un mode d’emploi de la transition énergétique et du climat avec des propositions d’actions concrètes pour les citoyens, les entreprises et les territoires ». Ces actions sont d’ores et déjà engagées localement dans les «  territoires à énergie positive pour la croissance verte », où plusieurs étapes du train sont prévues.

Parmi ces collectivités :

Annecy (Rhône-Alpes) : grâce à la mise en place d’une « boucle thermique » sur le lac d’Annecy, le territoire souhaite utiliser les eaux froides pour produire une énergie 100% renouvelable en vue de la climatisation de certains bâtiments. Les eaux utilisées sont intégralement restituées au lac. En parallèle, la ville s’est dotée d’une nouvelle chaufferie au bois de haute performance pour alimenter son réseau de chaleur qui dessert 2 500 logements et 15 équipements publics, soit quelque 210 000 m2 chauffés et alimentés en eau chaude.

Dijon (Bourgogne)  : la collectivité a commandé plus de 100 bus hybrides pour son réseau de transports en commun. Par ailleurs, les chaufferies qui fonctionnaient au charbon ou au fuel sont aujourd’hui reliées aux réseaux de chaleur. L’un d’entre eux est alimenté à 80 % par des énergies renouvelables. Grâce à ce dispositif, les ménages économisent ainsi entre 25 % et 45 % de charges de chauffage.

Le Train du climat sera ainsi l’opportunité de donner aux habitants une vision complète des outils pour agir : «  je mobiliserai à chaque halte les services de mon ministère, de l’ADEME, nos moyens de communication et d’information  » a souligné la ministre.
 

Télécharger le communiqué (PDF - 136 Ko)