Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Ségolène Royal, présidente de la COP21, encourage les États-Unis à rester pleinement dans l’Accord de Paris sur le climat

Les États-Unis représentent 18 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et sont un partenaire majeur pour la mise en œuvre de l’Accord universel de Paris sur le climat.

En choisissant de rester dans l’Accord, les États-Unis montreront qu’ils ont pris conscience que l’action est plus rentable que l’inaction en matière de lutte contre le changement climatique, qu’ils participent au mouvement planétaire vers une croissance verte, qui réconcilie économie et écologie, en ouvrant des perspectives industrielles et commerciales historiques dans les métiers de la transition énergétique.

Le succès de l’obligation verte émise par la France pour soutenir ses politiques environnementales montre l’engouement mondial pour ces programmes et projets d’efficacité énergétique, de transport propre et d’énergies renouvelables.

Les États-Unis doivent confirmer leurs engagements climatiques afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 26 à 28 % en 2025 par rapport à 2005, comme ils l’ont annoncé à Paris en décembre 2015.

Les États-Unis sont un partenaire majeur dans plusieurs coalitions de l’Agenda de l’action en faveur du climat, notamment la Mission Innovation, l’Alliance Mondiale pour le Bâtiment et la Construction, l’Alliance Mondiale pour la Géothermie, l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables.

Ségolène Royal salue la volonté de nombreux acteurs aux États-Unis de poursuivre et d’amplifier leur engagement en faveur du climat :

  • Dix États fédérés se sont engagés dans la fixation d’un prix du carbone, dont la Californie qui est membre du Carbon Pricing Leadership Coalition.
  • Huit États font partie de l’Alliance internationale pour des véhicules Zero Emission.
  • De nombreuses villes américaines sont impliquées à travers le Compact of Mayors lancé par Michael Bloomberg.
  • Lors de la COP22, plus d’un millier d’entreprises et investisseurs ont signé l’appel « Business Backs Low Carbon USA » en faveur d’une économie bas-carbone.
  • Le 26 avril, treize grands groupes ont adressé une lettre au Président Trump l’appelant à rester dans l’Accord de Paris.

Ségolène Royal, President of COP21, encourages the United States to continue to fully invest in the Paris Climate Agreement

The United States accounts for 18 % of global greenhouse gas emissions and is a major partner in the implementation of the universal Paris Climate Agreement.

By choosing to remain in the Agreement, the United States will show that they have realized that action is more profitable than inaction in the fight against climate change, that they are part of the global movement towards green growth, which reconciles economics and ecology by opening up momentous industrial and commercial opportunities for the energy transition sectors.

The success of France’s green bonds to support its environmental policies shows the global enthusiasm for energy efficiency, clean transport and renewable energy projects.

The United States must confirm its climate commitments in order to reduce its greenhouse gas emissions by 26-28 % in 2025 compared to 2005, as was announced in Paris in December 2015.

The United States is a major partner in several coalitions of the Climate Action Agenda, including Mission Innovation, the World Alliance for Building and Construction, the Global Geothermal Alliance, the African Renewable Energy Initiative.

Ségolène Royal welcomes the willingness of many actors in the United States to continue and amplify their climate commitments :

  • Ten state governments have committed to carbon pricing, including California, which is a member of the Carbon Pricing Leadership Coalition.
  • Eight states are members of the International Alliance for Zero Emission Vehicles.
  • Many US cities are involved through the Compact of Mayors launched by Michael Bloomberg.
  • At COP22, more than a thousand companies and investors signed the "Business Backs Low Carbon USA" as a call for a low-carbon economy.
  • On 26 April, thirteen major groups addressed a letter to President Trump asking him to remain in the Paris Agreement.