Accueil

Archives 2012-2017
Ministère de la Transition écologique et solidaire

Ségolène Royal soutient les efforts de l’Ethiopie pour développer les énergies renouvelables

L’Éthiopie, deuxième étape de mon déplacement en Afrique, est un pays dont la quasi-totalité de l’électricité est issue des énergies renouvelables, hydraulique essentiellement, avec un développement de l’éolien.

Hailemariam Dessalegn, Premier ministre d’Éthiopie

J’ai ainsi visité le parc éolien d’Ashegoda (120 MW) à Mekele, dont la construction a été confiée à l’entreprise française Vergnet appuyée par l’Agence française de développement.

L’Ethiopie, qui a été l’un des premiers pays à soumettre une contribution nationale ambitieuse pour la lutte contre le dérèglement climatique, est très engagée dans la mise en œuvre rapide des engagements de l’Accord de Paris. Ce pays doit faire face actuellement à une grave sécheresse qui l’oblige à un recours accru aux nappes phréatiques et à optimiser l’usage de l’eau dans l’agriculture.

Lors de mon entretien avec le Premier Ministre Hailemariam Dessalegn, j’ai marqué mon soutien en tant que présidente de la COP à l’initiative africaine pour les énergies renouvelables. Nous avons évoqué la gouvernance de cette initiative en insistant sur la nécessité d’avoir des procédures simples et d’identifier les projets qui seraient financés rapidement. J’ai adressé le même message à la Commissaire de l’Union africaine à l’économie rurale et à l’agriculture au siège de l’Organisation.

Le Premier ministre éthiopien a tenu à féliciter la France pour le succès de la COP21 et a confirmé qu’il souhaitait une ratification et une mise en œuvre rapides.

J’ai marqué ma volonté de continuer l’excellente coopération entre nos deux pays pour poursuivre le développement des énergies renouvelables, en les diversifiant avec l’énergie solaire en milieu rural hors réseau, ainsi que des projets importants en géothermie. M. Hailemariam Dessalegn a confirmé son intention d’investir dans l’ensemble des sources d’énergie renouvelable, dont il a rappelé la forte complémentarité.

Je suis aujourd’hui en Côte d’Ivoire où je rencontrerai le Président Alassane Ouatara. J’ai eu des échanges avec de nombreux représentants de la société civile sur les suites de la CoP21 à mon arrivée en compagnie du ministre ivoirien de l’environnement Rémi Allah Kouadio. J’aurai également un entretien avec le président de la Banque africaine de développement Akinwumi Adesina, après avoir visité le parc national du Banco et des projets d’assainissement et de drainage à Abidjan financés par la France grâce à des remises de dette.

Téléchargez le communiqué (PDF - 378 Ko)