Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Session plénière de renouvellement du bureau du GIEC

5 octobre 2015 (mis à jour le 7 octobre 2015) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

La 42e assemblée plénière du GIEC se réunit du 5 au 8 octobre pour élire le nouveau bureau qui conduira les travaux du 6e cycle d’évaluation pour les 6 à 7 prochaines années conformément aux statuts et règlements en vigueur.


Avant l’ouverture de la session, 90(1) candidatures ont été enregistrées par le secrétariat du GIEC pour la constitution du nouveau bureau, dont 6 pour le siège de président. Pour la première fois, la France a proposé une candidature pour une co-présidence de Groupe de travail. Il s’agit de Madame Valérie Masson-Delmotte postulant pour le Groupe de travail I traitant des éléments scientifiques.

Au sein du bureau sortant, la France était représentée par Jean Jouzel en qualité de vice-président du groupe de travail I appuyé par l’Onerc, point focal du GIEC en France.

Au cours du 5e cycle d’évaluation des connaissances sur les changements climatiques, le GIEC a notamment publié deux rapports spéciaux relatifs aux énergies renouvelables (2011) et aux événements extrêmes (2012) et un rapport d’évaluation en trois volumes relatifs aux éléments scientifiques (2013), aux incidences, à l’adaptation et à la vulnérabilité (2014), à l’atténuation du changement climatique (2014) et un rapport de synthèse (2014).

(1). Ce chiffre comprend les candidatures à l’ensemble des postes à pouvoir tant au bureau du GIEC qu’au bureau des équipes spéciales.

Imprimer